Coran : quelle différence entre le sens littéral et le sens littéraliste ?

Lorsque l’on tente d’expliquer le Coran par le Coran, ce qui est l’approche coranique la plus pertinente selon nous, on entend des critiques laissant supposer qu’une telle démarche engendrerait la mise en avant d’un sens littéraliste et donc faussé. Or, il ne faut pas confondre le sens littéral et le sens littéraliste d’un texte, tout comme il ne faut pas confondre sens littéral et traduction de la lettre.

Dans un article sur les allégoristes chrétiens, le chercheur au CNRS Richard Goulet a fait une distinction très intéressante à ce sujet. Ainsi, le professeur Goulet distingue entre le littéralisme et le sens littéral d’une Ecriture, à savoir que quand le premier s’inscrit davantage dans une approche dogmatique et idéologique, le second s’attache à mettre en avant le sens du texte, sans interférence extra-coranique en ce qui nous concerne.

Les littéralistes sont donc ceux qui tentent d’orienter le texte en fonction de leur idéologie tout en prétendant s’attacher au sens littéral. En réalité, ils font souvent intervenir des éléments extra-coraniques pour appuyer leurs positions et orienter finalement le sens du texte à leur guise. Ceci engendre donc des positions à contre-Coran puisque non conformes au sens du texte.

En revanche, s’attacher au sens littéral du texte coranique, c’est s’attacher à mettre en avant ce que dit le Coran indépendamment de sources ou critères d’analyse extra-coraniques. Et, de ce point de vue, nous ne pensons pas que les divergences soient nombreuses et véritablement profondes chez ceux qui adoptent cette démarche, même si elles peuvent exister de façon plus secondaire…

Rédaction LVDH

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close