D’où vient le terme « Malâ`ikah – ملائِكة » ?

Ce terme vient du terme « Alaka » qui vient lui-même du terme « ‘Alaka »[1], tous deux étant des synonymes signifiant « mâcher », c’est-à-dire ce qui fait le lien, le messager, entre l’extérieur et le ventre. Ces verbes indiquent donc le sens de la transmission. Ainsi, les Malâ`ikah sont, conformément à ce sens premier, des transmetteurs. Nous pouvons donc trouver dans la poésie de ‘Amr Ibn Sha`s[2] ce qui suit :

أَلِكْنِي إلى قومِ السلام

« Transmets à ma tribu le Salâm. »

Article d’Islam ibn Ahmad at Tilimsânî

(Mis par écrit par la rédaction LVDH)

Chercheur indépendant, enseignant, spécialiste du Hadith et des fondements de plusieurs domaines des sciences islamiques (Fiqh, langue arabe, Hadith, Coran…)

Compléments :

[1] Certains savants de la langue disent le contraire, à savoir que l’origine de « ‘Alaka » est « Alaka ».

[2] Grand poète.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close