Ibn Taymiyyah, son école de pensée et sa position sur le hadîth « Dieu a créé l’Homme à Son image »

Préambule

Nous avons vu dans les précédentes parties que le cheikh Ibn Taymiyyah croit que Dieu est limité dans les 6 directions, qu’il possède un corps (Jism) et que, même si c’est une innovation, il s’agit d’une « bonne innovation » selon ses termes.

Nous avons également vu pour lui que Dieu est le « Corps sans commencement » (al-Jismou al-Qadîm) et qu’on peut, avec notre doigt, pointer vers Sa direction. En d’autres termes, si pointe mon doigt vers la droite ou la gauche, alors Dieu n’est pas dans cette direction, mais si je pointe mon doigt vers le haut, alors Il est dans cette direction.

Maintenant que nous avons démontré tous ces points, c’est-à-dire qu’Ibn Taymiyyah était véritablement un « moujassim » (corporéiste = qui attribut un corps à Dieu) -et je n’emploie pas ce mot dans un sens péjoratif pour dénigrer- , nous allons maintenant voir qu’il croit que le « Corps sans commencement », a une Image et que c’est à cette Image que notre père Adam a été créé. En d’autres termes : Dieu a créé l’Homme à Son Image.

S’il plait à Mon Seigneur (In shâ Allâh) cette partie ne sera pas très longue comparée aux dernières.

Introduction

Beaucoup de musulmans savent instinctivement que l’expression « Dieu a crée l’homme à son image » reflète une conception anthropomorphiste de Dieu. Cette conception anthropomorphiste de Dieu provient de la Bible. Beaucoup risquent d’être surpris d’apprendre que dans nos sources dites « authentiques », nous disposons d’un hadîth assez similaire. Cependant, les savants de la Sunna parmi les ash’arites et les matouridites n’interprètent pas ce hadîth de la même manière que les gens du Livre ou qu’Ibn Taymiyyah – et son école de pensée –. Certains critiques pensent qu’il ait été influencé par la croyance des gens du Livre.

Tout d’abord je citerai les références, ensuite je montrerai comment Ibn Taymiyyah comprend ces textes ainsi que ses disciples. Je ne donnerai pas la position des Gens de la Sunna parmi les Ash’arites et les Matouridites dans cette étude parce que mon but, comme je l’ai dit, est simplement d’exposer et d’expliquer la croyance de cette école de pensée qui se réclame de cheikh al-islâm Ibn Taymiyyah.

Les références

1/ Sahîh al-Boukhârî, hadîth n°6227

– حَدَّثَنَا يَحْيَى بْنُ جَعْفَرٍ، حَدَّثَنَا عَبْدُ الرَّزَّاقِ، عَنْ مَعْمَرٍ، عَنْ هَمَّامٍ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ:  » خَلَقَ اللَّهُ آدَمَ عَلَى صُورَتِهِ، طُولُهُ سِتُّونَ ذِرَاعًا، فَلَمَّا خَلَقَهُ قَالَ: اذْهَبْ فَسَلِّمْ عَلَى أُولَئِكَ، النَّفَرِ مِنَ المَلاَئِكَةِ، جُلُوسٌ، فَاسْتَمِعْ مَا يُحَيُّونَكَ، فَإِنَّهَا تَحِيَّتُكَ وَتَحِيَّةُ ذُرِّيَّتِكَ، فَقَالَ: السَّلاَمُ عَلَيْكُمْ، فَقَالُوا: السَّلاَمُ عَلَيْكَ وَرَحْمَةُ اللَّهِ، فَزَادُوهُ: وَرَحْمَةُ اللَّهِ، فَكُلُّ مَنْ يَدْخُلُ الجَنَّةَ عَلَى صُورَةِ آدَمَ، فَلَمْ يَزَلِ الخَلْقُ يَنْقُصُ بَعْدُ حَتَّى الآنَ « 

Abou Houraya rapporte que le Prophète (paix et bénédiciton sur lui) a dit : « Dieu a créé Adam à son image en lui donnant une stature de soixante coudées. Aussitôt qu’Adam eut été créé, Dieu lui dit : Vas saluer ce groupe d’anges qui est assis et écoute bien de quelle façon ils te salueront, car c’est ainsi que tu devras saluer, toi et ta postérité. »

– Que la paix de Dieu soit sur vous, dit Adam et les anges répondirent : « Que la paix de Dieu soit sur toi ainsi que Sa Miséricorde. » Ils avaient ajouté : ainsi que Sa Miséricorde. Tous ceux qui entreront au Paradis seront selon l’image d’Adam. Toutefois, après lui, la forme humaine n’a cessé d’aller en décroissant jusqu’à nos jours. »

2/ Sahîh Mouslim 28, hadîth n°2841 (2841)
حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ رَافِعٍ، حَدَّثَنَا عَبْدُ الرَّزَّاقِ، أَخْبَرَنَا مَعْمَرٌ، عَنْ هَمَّامِ بْنِ مُنَبِّهٍ، قَالَ: هَذَا مَا حَدَّثَنَا بِهِ أَبُو هُرَيْرَةَ، عَنْ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، فَذَكَرَ أَحَادِيثَ مِنْهَا، وَقَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ:  » خَلَقَ اللهُ عَزَّ وَجَلَّ آدَمَ عَلَى صُورَتِهِ، طُولُهُ سِتُّونَ ذِرَاعًا، فَلَمَّا خَلَقَهُ قَالَ: اذْهَبْ فَسَلِّمْ عَلَى أُولَئِكَ النَّفَرِ، وَهُمْ نَفَرٌ مِنَ الْمَلَائِكَةِ جُلُوسٌ، فَاسْتَمِعْ مَا يُجِيبُونَكَ، فَإِنَّهَا تَحِيَّتُكَ وَتَحِيَّةُ ذُرِّيَّتِكَ، قَالَ: فَذَهَبَ فَقَالَ: السَّلَامُ عَلَيْكُمْ، فَقَالُوا: السَّلَامُ عَلَيْكَ وَرَحْمَةُ اللهِ، قَالَ فَزَادُوهُ: وَرَحْمَةُ اللهِ، قَالَ: فَكُلُّ مَنْ يَدْخُلُ الْجَنَّةَ عَلَى صُورَةِ آدَمَ وَطُولُهُ سِتُّونَ ذِرَاعًا، فَلَمْ يَزَلِ الْخَلْقُ يَنْقُصُ بَعْدَهُ حَتَّى الْآنَ « 
Même hadith donc je ne traduis pas.
3/ Sahih Mouslim 115, hadîth n°2612
(2612) حَدَّثَنَا نَصْرُ بْنُ عَلِيٍّ الْجَهْضَمِيُّ، حَدَّثَنِي أَبِي، حَدَّثَنَا الْمُثَنَّى، ح وحَدَّثَنِي مُحَمَّدُ بْنُ حَاتِمٍ، حَدَّثَنَا عَبْدُ الرَّحْمَنِ بْنُ مَهْدِيٍّ، عَنِ الْمُثَنَّى بْنِ سَعِيدٍ، عَنْ قَتَادَةَ، عَنْ أَبِي أَيُّوبَ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ: قَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: وَفِي حَدِيثِ ابْنِ حَاتِمٍ، عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ: «إِذَا قَاتَلَ أَحَدُكُمْ أَخَاهُ، فَلْيَجْتَنِبِ الْوَجْهَ، فَإِنَّ اللهَ خَلَقَ آدَمَ عَلَى صُورَتِهِ»
L’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) dit : « Si un de vous frappe son frère, qu’il évite le visage, car Dieu a créé Adam à son image. »
4/ Mousnad Ahmad, hadîth n°7323
حَدَّثَنَا سُفْيَانُ، عَنْ أَبِي الزِّنَادِ، عَنِ الْأَعْرَجِ، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ:  » إِذَا ضَرَبَ أَحَدُكُمْ، فَلْيَجْتَنِبِ الْوَجْهَ، فَإِنَّ اللهَ خَلَقَ آدَمَ عَلَى صُورَتِهِ « 
L’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) dit : « Si un de vous frappe [son frère], qu’il évite le visage, car Dieu a créé Adam à son image. »
La petite note 1 (Musnad Ahmad tome 12, p.275) dit ceci :
إسناده صحيح على شرط الشيخين.
C’est-à-dire que le hadith est authentique et qu’il respecte les critères des deux imams (boukhari et mouslim)
Conclusion sur la transmission de ce hadîth
Il existe beaucoup de sources sur ce hadîth, mais je vais citer le cheykh Sou’ayb al-Arnâ’oût qui a résumé toutes les sources de ce hadîth. Le cheikh Shou’ayb al-Arna’out a dit de ce hadîth (tome 12, p.420 dans les notes du sahih d’ibn Hibbân) :
إسناده صحيح، رجاله ثقات رجال الشيخين غير إبراهيم بن بشار، فقد روى له أبو داود والترمذي، وهو حافظ. سفيان: هو ابن عيينة. وأخرجه أحمد 2/244، والحميدي (1121) ، ومسلم (2612) (112) في البر والصلة: باب النهي عن ضرب الوجه، والآجري في  » الشريعة  » ص 314، والبيهقي في  » الأسماء والصفات  » ص 290، وفي  » السنن  » 8/327 من طرق عن سفيان، بهذا الإسناد. وأخرجه أحمد 2/449 من طريق محمد -هو ابن عجلان- ومسلم (2612) (112) عن عبد الله بن مسلمة القعنبي، عن المغيرة الحزامي، كلاهما عن أبي الزناد به. ولم يقل فيه: فإن الله … وأخرجه أحمد 2/347 و463 و519، ومسلم (2612) (114) و (115) و (116) ، وابن خزيمة في  » التوحيد  » ص 37، والبيهقي في  » الأسماء والصفات  » ص 290 من طريق قتادة عن أبي أيوب يحيى بن مالك المراغي، عن أبي هريرة. وأخرجه أحمد 2/313، والبخاري (2559) ، وابن خزيمة 40-41، والبغوي (2573) من طريق معمر، عن همام، عن أبي هريرة. وأخرجه أحمد 2/251 و434، والبخاري (2559) ، وابن خزيمة ص 36 و37، والآجرى في  » الشريعة  » ص 315، والبيهقي في  » الأسماء والصفات  » ص 291 من طريق سعيد المقبري، عن أبي هريرة. وأخرجه أحمد 2/327 و337 ومسلم (2612) (113) من طريق سهيل بن أبي صالح، عن أبيه، عن أبي هريرة.
C’est long à traduire, donc je ne le ferai pas. Il est simplement dit que hadîth est on ne peut plus authentique et il a été rapporté par nombres de traditionnistes. Je considère ce hadith comme étant faux et provenant de Ka’b al-Ahbâr le professeur, ex-rabbin et converti à l’islâm, d’Abu Hurayra. Mais laissons cela pour une autre publication. Ce qu’il faut retenir c’est que dans la science du hadith classique, ce hadith est authentique.
La question maintenant est de savoir comment l’école de pensée d’Ibn Taymiyyah a compris ce hadîth.

La confirmation de l’image pour Dieu

Avant de définir le terme image. Nous allons montrer que cette école de pensée confirme pour Dieu une image (ar : Soûrah).
Nous lisons dans le livre « les 40 dans les preuves de l’Unicité de Dieu », que je vous avez déjà présenté lors de la partie 1 et qui a été écrit par Aboû Ismâ’îl al-Haraway (mort en 481 de l’Hégire) et préfacé par le docteur ‘Alî ben Muhammad ben Naser al-Faqîhi, qui est professeur à l’université islamique [de médine je suppose] des choses étonnantes. Regardons simplement la table des matières page 148 :
Outre le fait que la table des matières contient des confirmations d’attributs pour Dieu pour le moins étrange, elle montre très explicitement l’anthropomorphisme de l’auteur, nous voyons qu’il y a un chapitre intitulé « ithbâtou as-Sourâ li-Llâh ‘aza wa jal » = confirmation de l’Image pour Dieu Exalté Soit-Il.
Ce livre est enseigné à Médine. Là-bas, ils enseignent et confirment donc que Dieu a une Image. Ils se servent aussi du hadîth dans lequel Dieu viendrait le Jour de la Résurrection selon une certaine image, et qu’Il changerait ensuite d’une image à l’autre.
Bref, cela est très connu donc je ne m’attarderai pas là-dessus. Les partisans de cette école de pensée disent que Dieu a une image, c’est-à-dire que le « Mousawwir » (Celui qui donne une forme/image à toute chose=Dieu) est aussi « Mousawwar » (càd possède une Image) !

Définition des termes

La première des étapes avant d’essayer d’interpréter un hadîth est de revenir aux spécialistes de la langue arabe afin de comprendre les significations possibles du mot.
Quand on regarde tous les dictionnaires arabes, on se rend compte que le mot « soûra » (image) signifie dans la langue arabe :
  • la forme (shakl) de la chose,
  • la réalité (haqîqa) ou la disposition (hay’a) de la chose,
  • l’attribut (sifat) de la chose.

Je ne vais citer qu’une seule source. Nous trouvons dans le livre « al-niyaha fi ghârib al-hadîth wal athar » de l’imâm ibn ‘Abdelkarîm al-Shaybânî al-Jazari ibn al-Athîr, tome 3 p.58-59 :

)صَوُرَ( فِي أَسْمَاءِ اللَّهِ تَعَالَى «الْمُصَوِّرُ» وَهُوَ الَّذِي صَوَّرَ جميعَ المَوُجُوداتِ ورتَّبها، فأعْطَى كلَّ شَيْءٍ مِنْهَا صُورَة خاصَّةً، وهيْئةً مُنْفَرِدةً يتَميَّزُ بِهَا عَلَى اختلافِها وكْثرتِها. وَفِيهِ «أتانِي الليلةَ ربِّي فِي أحسنِ صُورَة» الصُّورَة تَرِدُ فِي كلامِ الْعَرَبِ عَلَى ظاهرِها، وَعَلَى مَعْنَى حَقِيقَةِ الشَّيْءِ وَهَيْئَتِهِ، وَعَلَى مَعْنَى صفَته. يُقَالُ صُورَة الفعْل كَذَا وَكَذَا: أَيْ هيْئَتُه. وصُورَة الأمرِ كَذَا وَكَذَا: أَيْ صِفتُه. فَيَكُونُ المرادُ بِمَا جَاءَ فِي الْحَدِيثِ أَنَّهُ أَتَاهُ فِي أحسنِ صِفة. ويجوزُ أَنْ يَعُود الْمَعْنَى إِلَى النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: أَيْ أتانِي ربِّي وَأَنَا فِي أَحْسَنِ صُورَة. وتَجْرى مَعانِي الصُّورَة كُلُّهَا عَلَيْهِ، إنْ شِئْتَ ظَاهِرَهَا أَوْ هَيئَتها، أَوْ صِفتها. فَأَمَّا إطلاقُ ظَاهِرِ الصُّورَة عَلَى اللَّهِ تَعَالَى فَلَا، تعالَى اللَّهُ عَنْ ذَلِكَ عُلُوًّا كَبِيرًا.

Pour résumer très grossièrement, nous pouvons dire qu’il y a 2 utilisations pour le mot « image » en arabe. La première désigne la forme, tandis que la deuxième désigne l’attribut de la chose (on laisse de côté “soura” = la réalité de la chose).

En français, nous employons le terme de la même manière. Par exemple quand je dis, donne-moi une image claire de toi-même, ça ne veut pas dire que tu dois te dessiner sur une feuille de papier, mais plutôt que tu dois te décrire par des attributs (gentils, méchants, nerveux, etc.) et au contraire, le sens premier du mot « image » c’est la forme, les traits et les contours.

Trois positions basées sur deux principes

Il existe plusieurs positions sur ce hadîth parmi les savants mais nous n’allons citer que les positions les plus importantes en fonction de la définition du terme. Ces positions reposent sur deux principes.

  1. Premier principe : A qui fait référence le pronom « son » dans le hadîth ? A Dieu ou à Adam ?
  2. Deuxième principe : A quoi renvoie le mot « image » ? A la forme ? ou à l’attribut de la chose ?

On va donc avoir 3 positions sur ce hadîth en fonction de la compréhension qu’on a de ces éléments.

  1. Première position : Le pronom « son » renvoie à Dieu et le mot « image » renvoie à la forme
  2. Deuxième position : Le pronom « son » renvoie à Dieu et le mot « image » renvoie à l’attribut de la chose
  3. Troisième position : Le pronom « son » renvoie à Adam et le mot « image » renvoie à la forme

 

Note : La quatrième position à savoir que le pronom renvoie à Adam et que le mot « image » renvoie l’attribut n’a pas de sens. Je l’écarte donc.

Mon but ici n’est pas de décrire les positions 2 et 3 parmi les savants de la communauté, mais de montrer qu’Ibn Taymiyyah et ses partisans ont opté pour la première position, c’est-à-dire celle de l’assimilation ou « Tashbîh » – même s’ils n’aiment pas ce mot.

La position du cheikh Ibn Taymiyyah et de ceux qui suivent son école (1ère position)

La première position mène inéluctablement à l’assimilation (tashbîh) et c’est celle qu’a suivi Ibn Taymiyyah ainsi que ses disciples – même s’ils réfutent le mot.

Ibn Taymiyyah interprète le hadîth authentique que nous avons cité par un autre hadîth faible, mais que lui considère comme authentique, qui est le hadîth suivant qui stipule que « Dieu a créé Adam à l’image du Tout-Miséricordieux (Rahmân) » et il affirme que personne parmi les pieux prédécesseurs et les savants n’a nié cela !

Note : je traduis ici Rahmân par Tout-Miséricordieux, par convention, même si j’ai expliqué dans une autre publication que le Tout-Puissant était plus adéquat pour ce terme.

Nous lisons dans le livre d’Ibn Taymiyyah « explication des ruses des Jahmites », tome 6, p.445

هذه الروايات المتنوعة في مظنة الاشتهار دليل على أن علماء الأمة لم تنكر إطلاق القول بأن الله خلق آدم على صورة الرحمن بل كانوا متفقين على إطلاق مثل هذا

Traduction :

Tous ces rapports différents avec le doute sur leur notoriété est une preuve que les savants de la communauté n’ont jamais nié complètement la parole qui dit que Dieu a créé Adam à l’image du Tout Miséricordieux, mais bien au contraire, ils étaient TOUS d’accord à l’unanimité sur cela.

Et un peu plus loin, à la page 447-448 il affirme :

ولهذا يجعل الترمذي وغيره الحديث الحسن ما روي من وجهين ولم يكن في طريقه متهم بالكذب ولا كان مخالفاً للأخبار المشهورة وأدنى أحوال هذا اللفظ أن يكون بهذه المنزلة

Traduction

Et c’est pour cela qu’at-Tirmidhî et d’autres que lui considère que ce hadîth bon rapporté de deux façons. Et il n’y personne dans la chaine de transmission qui ne soit accusé de mensonge et rien dans le texte qui ne contredit les rapports connus. Et c’est le moins que l’on puisse dire pour l’emploi de cette expression [sous entendu Dieu a créé Adam à l’image du Tout Miséricordieux].

Il dit ici qu’au minimum ce hadîth serait « hassan » c’est-à-dire bon. Et à la page 367 du même livre et du même tome, il cite ce hadîth :

لا تقبحوا الوجه فإن الله خلق آدم على صورة الرحمن

Traduction :

« Ne défigurez pas le visage car Dieu a créé Adam à l’image du Tout Miséricordieux »

Aux pages suivantes, il explique qu’Ibn Khouzayma a affaibli ce hadîth alors qu’il ne l’est pas (selon lui). Donc pour lui, le mot « image » fait référence au visage. Si ce n’est pas de l’assimilation, il va falloir m’expliquer ce que c’est !

Ibn Taymiyyah affirme qu’Ibn Khouzayma se serait trompé sur ce hadîth … et que l’image ici renvoie à Dieu et non pas à Adâm.

Cette doctrine est tellement ancrée chez eux qu’ils sont venus à authentifier tout et n’importe quoi. Dans le livre d’ad-Dachti, nous lisons à la page 167 un hadith intéressant.

 

Traduction :
Selon Abou Hourayra : Le messager de Dieu (paix et bénédiction sur lui) a dit : « Si un de vous frappe [sous-entendu son frère mais on le comprend par d’autres hadiths] qu’il évite le visage et qu’il ne dise pas : « Qu’Allah enlaidisse ton visage et celui dont le visage te ressemble » car Dieu Exalté soit-Il a créé Adam à Son image »
En bas, le vérificateur du livre dit que le hadîth est authentique et dit plus loin qu’il faut le prendre littéralement.
Reprenons très lentement les propos de ce hadith. Le texte dit qu’il ne faut pas frapper son frère au visage et lui dire que Dieu enlaidisse ton visage ainsi que celui dont le visage te ressemble parce que Dieu a créé Adam à Son Image. En d’autres termes, le visage d’Adam ressemble au Visage de Dieu !
Dans les pages suivantes, le vérificateur prétend que le hadith « Dieu a créé Adam à l’image du Miséricordieux » est authentique et qu’Ahmad b. Hanbal et Ishâq b. Râhaway l’ont authentifié et que celui qui dit que le pronom renvoie à Adam et non à Dieu est un jahmite !
Ensuite, il cite le cheikh Ibn Taymiyyah – qui réfutait l’imâm Fakhr ad-Dîn ar-Râzî – qui affirme que le pronom « son » renvoie bel et bien à Dieu et non à un autre. Donc, nous avons ici un fervent disciple d’Ibn Taymiyyah qui comprend bien la doctrine du maitre de l’école, à savoir que le visage de Dieu ressemble au visage d’Adam !
On ne peut pas faire plus clair. La « salafiyyah » croit dur comme fer à ce hadith de cette manière. Certains parmi les salafistes actuels sont allés très loin. Ils ont même affirmé que ce texte est le point de démarcation entre les sunnites et les « jahmites ».
De plus, dans le livre « les hadîths du dogme dont on suppose leur ambigüité dans les deux Sahih » du docteur salafiste Soulaymâne ibn Muhammad ad-Dibaykhi, l’auteur consacre près d’une cinquantaine de pages (p.113-164) pour prouver que le point de vue du Cheikh Ibn Taymiyya est le bon.
Je ne vais pas tout mettre, il vous suffit de télécharger le livre sur le net et de vérifier ce n’est pas très dur à faire. A la page p.137 :
En gros, parce que c’est trop long à traduire il dit :
« Il n’y a aucun doute que Dieu a une image » – « Le pronom dans la phrase (à son image) renvoie bien à Dieu » – « il est interdit d’interpréter ce hadith » parce que – « c’est le propre des gens de l’innovation » – « les gens de la sunna croient à ce qui s’avère authentique parmi les hadîths qui traitent des attributs de Dieu et les prennent LITTERALEMENT » – « Le cheikh al-islam Ibn Taymiyyah a dit : Concernant ce hadîth aucun des salafs parmi les 3 premiers siècles n’a émit de doute sur le fait que le pronom renvoie bien à Dieu »
Encore une autre confirmation que c’est bien là, la doctrine d’Ibn Taymiyyah et celle de son école.
De même qu’à la page 145, l’auteur affirme que les propos d’Ibn Khouzayma sur ce hadîth font sortir du minhâj des “Ahl as Sunna” !
En gros qu’est-ce que ça dit – je résume – :
Il y a des gens qui ont dit que si on affirme que le pronom renvoie à Dieu, alors la suite du hadîth [dans boukhari] : « sa taille de 60 coudées » renverrait aussi à Dieu, et c’était là un des arguments d’ibn Khouzayma qu’Ibn Taymiyyah réfute. Ibn Taymiyyah affirme qu’on répond à cela que ce n’est pas le sens apparent du texte et ajoute que celui qui dit que c’est cela le sens apparent du texte est un sale menteur athée…
Ensuite le docteur salafiste tente de prouver qu’Ibn Khouzayma s’est trompé et serait sorti des règles des gens de la sunna qui consisterait – d’après eux – à tout prendre littéralement…
Le cheikh Hâmid ben Muhammad al-Ansârî, un salafiste bien connu a écrit une lettre pour confirmer que le hadîth « Dieu a créé Adam à l’image du Tout Miséricordieux » serait on ne peut plus authentique (p.171) :
Traduction :
Selon Abou Hourayra, le prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Celui qui combat qu’il évite le visage car l’image du visage de l’être humain RESSEMBLE à l’image du visage du Miséricordieux » !
On va voir ce que dit le cheikh Ibn Bâz dans Majmou’ al-Fatawa 6/274-275

Remarque importante :

Ces gens là nient ce qu’on appelle « al-mithliya » et non le tashbih en réalité quand bien même ils utilisent le terme « bila tashbih ». En réalité, dans leur tête cette expression signifie « bila moumâthala ».
  1. Tashbih = ressemblance partielle
  2. Tamthil = ressemblance totale (100%)

 

Exemple : Si je prends deux stylos de deux marques différentes, je dis que l’un « yashbah » – ressemble – à l’autre sans pour autant être identique à l’autre à 100%. Par contre, si je prends deux stylos de la même marque et du même modèle, alors je dis que celui-là est « mithlou » – identique – à l’autre. Capito ? Donc, ils nient « al mithliya » et non le « tashbih ». Ibn al-‘Outhaymine fait bien cette distinction dans ses fatwa.

Ici, le cheikh Ibn Bâz reconnait le pronom renvoie bel et bien à Dieu et donc qu’Adam a été créé à l’image de Dieu. Ibn Bâz nie la ressemblance totale, mais il affirme que Dieu a des attributs comme « ad dahiq » (le rire) « al qadam » (le pied) comme nous mais sans ressemblance totale… De même celui qui dit que le pronom renvoie à Adam et non à Dieu est un sale jahmite !

Dernier livre que je vais présenter, et je vais juste vous montrer la couverture. Pas besoin de citer des extraits du livre, le titre suffit amplement à confirmer nos propos. Voici le livre :

Titre : La ‘aquida (croyance ou dogme) des gens de la foi sur le fait que Dieu a créé Adam à l’image du Miséricordieux ! De plus le livre a été validé par le cheikh Ibn Bâz, et voici son tampon :
Ainsi, Dieu est à l’image d’Adam, avec un visage, des mains, des pieds, Il rigole, Il se met en colère, etc. et le tout bien entendu « bila Tashbîh » (sans assimilation) ! Il faut entendre par le « tashbîh » ici le « tamthîl » la ressemblance totale et non partielle.
Point important tout de même : Le seul que j’ai trouvé dans leur école de pensée à dire que le pronom « son » dans le hadith renvoie à Adam – comme la langue arabe le prouve – et que le hadith « Dieu a créé Adam à l’image du Miséricordieux » est faux, c’est le cheikh al-Albânî. Mais Ibn Bâz le contredit, Ibn Taymiyyah aussi, et toute la salafiyyah le contredit sur ça.
Je pense qu’il est important que je le souligne pour pas qu’on m’accuse de ne pas avoir dit l’entière vérité. Mais sur cette question, certains ont carrément « déminhajisé » le cheikh al-Albânî pour ça ! Quoi qu’il en soit, le cheikh ibn Taymiyyah et l’unanimité de ses partisans disent que l’image d’Adam c’est celle de Dieu.

Conclusion

Nous avons donc vu que dans la doctrine taymiyyiste, Dieu :
  • A des limites physiques, il est limité dans les 6 directions
  • A un corps même si le terme est une innovation (mais c’est une bonne bid’a !)
  • A une image et cette image c’est celle d’Adam sans ressemblance totale mais partielle
Question à laquelle je n’arrive pas à répondre suivant le paradigme taymiyyiste :
Si on affirme l’attribut Image pour Dieu et que cette Image est celle à partir de laquelle Adam a été créé, est-ce qu’on peut dire, suivant la logique salafiste, que Dieu ressemble à Adam mais pas comme Adam !?

Article de Salik Al-Hanîf (chercheur indépendant)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close