1. Interdit alimentaire : islam de Dieu VS islam des Hommes

Nombreux sont ceux qui s’imaginent que l’islam qu’ils vivent est en tout point conforme à la révélation coranique. Voici donc une illustration de la grande différence existante entre l’islam des Hommes et de l’islam de Dieu et ce, via une liste comparative et non exhaustive de ce que l’on trouve comme interdit alimentaire dans les deux sources.

Livre de Dieu : le Coran

Selon divers versets coraniques, les interdits alimentaires sont au nombre de 5 :

  1. La Maytah (charogne, bête trouvée morte), sauf exceptions citées dans le Coran
  2. Le sang qui s’écoule (Dam Masfûḥ)
  3. La chair du porc (Laḥm al Khinzîr)
  4. Ce qui a été sacrifié pour une fausse divinité
  5. Ce qui nuit à la santé et qui n’est pas Tayyib (bon)

Et Dieu dit :

وَلاَ تَقُولُواْ لِمَا تَصِفُ أَلْسِنَتُكُمُ الْكَذِبَ هَذَا حَلاَلٌ وَهَذَا حَرَامٌ لِّتَفْتَرُواْ عَلَى اللّهِ الْكَذِبَ إِنَّ الَّذِينَ يَفْتَرُونَ عَلَى اللّهِ الْكَذِبَ لاَ يُفْلِحُونَ
« Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : « Ceci est licite (Ḥalâl), et cela est illicite (Ḥarâm) », pour forger le mensonge contre Dieu. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Dieu ne réussiront pas. » (16/116)

Islam des Hommes

Les interdits sont ici bien plus nombreux, conformément à la propension qu’à l’isalm des Hommes de compliquer les choses et de légiférer de façon universelle à la place de Dieu.

Heureusement, oserait-on dire, nous retrouvons les interdits du Coran :

• La Maytah (charogne, bête trouvée morte)
• Le sang qui s’écoule (Dam Masfûḥ)
• La chair du porc (Laḥm al Khinzîr)
• Ce qui a été sacrifié pour une fausse divinité
• Ce qui nuit à la santé et qui n’est pas Tayyib (bon)

Mais nous trouvons (avec plus ou moins de divergences comme toujours) plus de 20 ajouts à ceux du texte coranique :

  1. L’âne domestique
  2. Le mulet
  3. Les animaux dotés de canines
  4. Les oiseaux dotés de serres
  5. Les poissons féroces
  6. Le chat
  7. Le rat
  8. Le scorpion
  9. Le milan
  10. Le corbeau
  11. Le serpent
  12. Le wazagh
  13. La grenouille
  14. Le hérisson
  15. L’éléphant
  16. Le singe
  17. Le dhabb
  18. Les mollusques
  19. Le crabes
  20. Etc.

Ceci est une bonne illustration du fait que l’islam des Hommes est nettement plus prohibitif que l’islam de Dieu. Malheureusement, cette différence, voire ce fossé, ne se confirme pas uniquement dans l’alimentation, mais plus largement dans le domaine des loisirs, des mu’âmalât (interactions sociales) ou encore des ‘ibadât (actes cultuels).

Wallahu a’lam

Rédaction LVDH

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close