Le deux poids deux mesures chez les musulmans

Ce qui surprend toujours chez beaucoup de musulmans c’est leur assurance quand il s’agit d’affirmer l’influence malsaine des Hommes (et des hommes) sur les religions comme le judaïsme et le christianisme, mais de constater leur manque de lucidité, leur ivresse et leur cécité quand il s’agit d’admettre que l’islam a subi également des influences très néfastes sur son patrimoine.

Tu les entends dire que les Évangiles furent trafiqués, que le pouvoir politique a inventé la croyance trinitaire qui est la base de la foi de près d’un milliard et demi de personnes, que les théologiens juifs et chrétiens, ainsi que les Pères de l’Eglise et les grands rabbins, n’ont rien compris, que les évangélistes ont menti, que Paul de Tarse fut un imposteur, que la Bible a été modifiée et que des récits bibliques furent forgés de toute pièce, que le judaïsme talmudique est une imposture, que des rabbins ont inventé des règles contraire à la Torah, que la Torah n’a pas été préservée, que l’Église (ou les Églises) chrétienne a converti des gens de force et imposé son crédit/credo par l’Inquisition, qu’elle fut influencée par le paganisme dès sa genèse, que le judaïsme actuel est l’œuvre des Pharisiens qui ont imposé une source d’autorité autre que la Torah via la Mishna (et le Talmud), etc.

En sommes, ils font preuve de maint scepticismes, de défiances et parfois de pragmatisme en prétextant que les siècles passés ont forcément influencé négativement ces religions…

Toutefois, quand il s’agit de faire preuve du même esprit critique et d’une certaine forme de lucidité vis-à-vis de l’islam, il n’y a plus grand monde : les savants anciens sont des sommités intègres, héritiers des prophètes, ayant atteint des degrés de compréhension, de connaissance et de maîtrise que personne sur terre, jusqu’à la fin des temps, ne pourra atteindre, tu les vois acquiescer avec la plus grande naïveté tout ce qu’on leur attribue et tout ce qu’on raconte sur eux (même quand cela tient du miracle !). Tu les entends dire qu’ils ne furent pas influencés par le pouvoir politique, que leur travail fut exemplaire et qu’ils ont pu filtrer tout ce que certains ont tenté d’inventer sur le dos de l’islam. Tu les entends dire qu’un Hadith Ṣaḥîḥ est absolument vrai et que tout Hadith Ṣaḥîḥ est la parole exacte du Prophète. Tu les entends dire que les Sahâbah (Compagnons) représentent tous ceux qui ont rencontré le Prophète en étant musulman et qu’ils sont des modèles à suivre probes et incorruptibles dans leur intégralité. Les Tafsîr (exégèses) représentent la bonne et juste compréhension du Coran et personne ne peut la remettre en cause car elle est celle qui est véhiculée et admise depuis des siècles par des pieux et des sommités. Les théologiens sont élevés au rang de prophètes infaillibles, ils ne se trompent pas et si c’est le cas leurs erreurs sont de toute façon récompensées, ils ne mentent pas, ne trahissent pas, ne suivent pas aveuglément d’autres théologiens, ne répètent pas bêtement ou grossièrement ce qu’ils ont appris… non jamais. Ils sont intouchables… Quant aux musulmans de la masse, ils sont relégués au rang de suiveurs naïfs et aveuglés tenus de faire silence devant l’orthodoxie et le clergé.

L’islam est donc la seule religion du monde qui, malgré une ancienneté de près d’un millénaire et demi et des influences politiques, doctrinales, culturelles et jurisprudentielles en tout genre, n’a pas souffert de ce dont toutes les autres religions ont pu souffrir…

Quelle tristesse… La perte de l’esprit critique, de l’honnêteté intellectuelle et de la recherche objective est l’une des plus grande calamité qu’a connue cette Ummah.

Que Dieu nous aide.

Rédaction LVDH

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close