L’essentiel du message divin est accessible à la masse des gens !

La raison veut que l’on ne compare pas l’incomparable… Or, nous trouvons de nombreuses personnes qui affirment qu’à l’instar de la médecine qui se pratique par des médecins qualifiés, le Coran ne peut se comprendre que par des spécialistes qualifiés également. Or, ceci est totalement faux.

La médecine est, par définition, un domaine qui s’adresse en premier lieu à des spécialistes, notamment par son aspect pratique comme la chirurgie, l’anatomopathologie, l’anesthésie, la réanimation, la radiologie et autres.

De son côté, la Révélation de Dieu, le Coran, s’adresse à tout le monde, à l’humanité ! Pas à une élite, pas à un petit groupe, pas à des spécialistes défendant en réalité leur idéologie et courant de pensée, mais à tout le monde dès lors que la personne a atteint l’âge de raison et du discernement.

Or, Dieu est clair quant au fait que Son Kitâb est suffisant, mubîn (clair), sans ‘iwaj (tortuosité, ambiguïté), sans ikhtilaf (contradiction) et que son bayân (explicitation) incombe à Dieu Lui-même, pas au Messager et encore moins à telle ou telle autre personne appartenant à une caste d’élites intellectuelles que Dieu ne désigne jamais et qu’Il n’évoque jamais comme une voie à emprunter.

Dieu ne saurait-Il donc pas s’exprimer correctement selon vous ? Ne sait-il pas ce qu’Il révèle ? A-t-il décidé arbitrairement de révéler une partie de la Révélation que nous devons suivre dans Son Kitâb et une autre ailleurs, perdue entre les narrations pouvant être tronquées, déformées ou forgées ? Quelle est la preuve coranique de cela ? Dieu nous laisserait-Il jouer aux devinettes avec Sa Révélation ? Ceci n’est pas notre croyance !

Ainsi, nous affirmons que l’essentiel du message de Dieu, en terme de crédo fondamental, de législation, de principe, d’éthique est pleinement accessible à tout le monde avec un minimum de fondamentaux (comme l’accès à la langue arabe, l’absence d’approche partisane, l’absence d’analyse atomique/fragmentaire du texte coranique ou encore la prise en compte du fait que le Coran s’explique par lui-même).

En revanche, il est évident que ce qui est secondaire, subsidiaire et non essentiel à la compréhension de l’essentiel du Messager divin, bien que profitable, puisse contenir des subtilités en matière de spiritualité ou de linguistique par exemple qui sont accessibles à des personnes détenant certains savoirs réservés à des spécialistes. Mais cela ne constitue pas l’essentiel du message divin et ne concerne pas la Législation/Voie divine qui, quant à elle, se doit d’être claire pour la masse.

En effet, affirmer que le Coran est accessible au plus grand nombre quant à l’essentiel de son message en terme de crédo, d’éthique, de principe ou encore de législation, mais que dans ce qui est secondaire à son message, il puisse y avoir des profits historiques, linguistiques ou spirituels accessibles aux plus initiés n’a rien d’incohérent. C’est le propre d’un texte comme le Coran, d’origine divine, dont le message est clair dans son essentiel, tout en abordant de façon subsidiaire des éléments historiques qui impliquent des recherches approfondies voire de l’intertextualité entre le Coran, la Torah et l’Evangile par exemple, ou encore des profits spirituelles et linguistiques quant à son agencement. Bref, ceci parfaitement cohérent. Ce qui est subsidiaire c’est donc par exemple ce que Dieu n’explicite pas, ne détaille pas, comme certains faits historiques, certaines causes de révélation, le sens des lettres isolées en début de sourates…

Alors, à ceux qui prétendent que le Message de Dieu n’est compréhensible que par une élite qu’il faut suivre par conséquent aveuglément, nous autres n’étant que de pauvres brebis égarées à la recherche d’un berger parmi les créatures de Dieu qui aurait reçu Son agrément et que nous devons écouter sans réfléchir, vous devrez apporter trois éléments pour prouver votre position :

1. Quelle preuve coranique avez-vous de cette affirmation consistant à dire qu’il nous faudrait suivre des théologiens spécialistes pour comprendre le Message de Dieu et que ce dernier n’est accessible qu’à eux ?

2. Sur quels critères donnés par Dieu vous, qui n’êtes en réalité que de simples brebis comme nous, savez-vous ce que nous ne savons pas, à savoir qui est spécialiste et qui ne l’est pas, qui il faut écouter et qui il ne faut pas ? Ne serait-ce que les spécialistes que vous accréditez du haut de votre ignorance à partir du moment où ils disent ce qui est conforme à votre pensée ? Est-ce vous les spécialistes dans ce cas ou bien eux ?

3. Si vous avez raison d’affirmer cela, pourquoi Dieu reproche-t-Il aux chrétiens et aux juifs parmi la masse d’avoir suivi leurs religieux aveuglément et de ne pas avoir fait preuve d’esprit critique au point d’être entrer dans le shirk comme Dieu nous en informe via le verset 9/31 en disant :

اتَّخَذُواْ أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَاباً مِّن دُونِ اللّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُواْ إِلاَّ لِيَعْبُدُواْ إِلَـهاً وَاحِداً لاَّ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ
« Ils ont pris leurs rabbins, leurs moines et Jésus fils de Marie comme seigneurs/enseigneurs à la place de Dieu. Nous leur avions pourtant ordonné de n’adorer que Dieu unique. Nul dieu adoré sinon Lui. Gloire à Lui, Il est au-delà de ce qu’ils codéifient. »

Comment Dieu peut-Il donc leur reprocher ce que vous cherchez à nous imposer : à savoir le suivi irréfléchi, sans réserve et sans analyse d’un groupe que vous dénommez « érudits/spécialistes/savants » ?

A bon entendeur.

William Laywis

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close