Divergences Ash’arites/Mâturidîtes

Voici quelques divergences entre la ‘Aqîdah (sunnite) Ash’arite et Mâturidite

Ci-après, voici quelques éléments de divergences, au sein du sunnisme, entre la ‘Aqîdah (croyante) Ash’arite et Mâturidite. Nous n’avons donc pas mis en avant les divergences avec d’autres groupes sunnites, comme Al Kullabiyyah, ni même avec les Mu’tazilites ou les différentes tendances chiites. L’idée est simplement de mettre en avant les divergences afin que les musulmans prennent conscience que la Ummah n’a jamais été en accord sur l’ensemble des points du dogme, et à fortiori du Fiqh, sans compter les divergences avec les autres tendances. Aussi, il convient de relativiser la voie que l’on décide d’emprunter et de prendre conscience que la vérité absolue n’est détenue par aucun groupe, chacun ayant fourni un effort de compréhension plus ou moins neutre et objectif.

Ainsi, de manière simplifiée, nous pouvons dire que :

  1. Pour les Ash’arites la foi peut diminuer et augmenter, contrairement aux Mâturidites.
  2. Pour les Ash’arites, si l’apostat revient à l’islam ses actions passées seront toujours comptées, contrairement aux Mâturidites.
  3. Pour les Ash’arites, les non-musulmans sont obligés de croire en un Dieu unique et en son Prophète (paix sur lui), donc ils sont obligés d’accomplir les adorations (‘Ibâdât). En conséquence, les non-musulmans seront châtiés pour leur incroyance mais également pour les actes d’adorations qu’ils n’auront pas accomplis. Pour les Mâturidites, il n’y aura pas de châtiments supplémentaires pour les actes d’adorations non-accomplis.
  4. Pour les Ash’arites, le repentir dans un état de désespoir n’est pas accepté tandis que pour les Mâturidites il l’est.
  5. Pour les Ash’arites, l’attribut (Ṣifah) de la création (Takwin) fait partie de l’attribut du Pouvoir, mais pour les Mâturidites il est un attribut à part.
  6. Pour les Ash’arites, une partie du Coran, à savoir les versets concernant la foi (Îmân), est plus importante que les autres parties. Mais pas pour les Mâturidites, il n’y a pas de différence entre les différentes parties du Coran.
  7. Pour les Ash’arites, la volonté de l’homme est une création de Dieu, non pour les Mâturidites.
  8. Pour les Ash’arites, des femmes ont pu être Prophètes, mais non pour les Mâturidites.
  9. Pour les Ash’arites, Dieu peut charger une personne qui n’a pas la force (ou les capacités) nécessaire pour accomplir une chose. Pour les Mâturidites cela n’est pas possible.
  10. Pour les Ash’arites, le bien et le mal ne peuvent être discernés que grâce à la religion, mais pour les Mâturidites le discernement du bien et du mal peut être effectué grâce au raisonnement.
  11. Pour les Ash’arites, Dieu peut décider de ne plus punir (alors qu’Il avait décidé au départ de le faire), tandis que pour les Mâturidites ce n’est pas le cas ; Dieu va jusqu’au bout pour donner la punition.
  12. Pour les Ash’arites, il est possible de dire « je suis un Mu`min (croyant) Inshâ Allah », mais pour les Mâturidites le rajout de ‘Inshâ Allah (si Dieu le veut) n’est pas permis.
  13. Pour les Ash’arites, il peut exister, au niveau de l’Ijtihâd, plusieurs avis justes auprès de Dieu (dans l’autre monde), mais pas pour les Mâturidites, il y a qu’une seule vérité, un seul avis juste auprès de Dieu.

******

Ceci est extrait d’un site francophone sur l’islam.

Source : Traduction du Traité de ‘Aqîdah du Shaykh Shâfi’ite turc d’origine kurde, Hasip Asutay, qui fut Mufti dans plusieurs villes de Turquie.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close