Le Prophète a-t-il vu Allah ?

Par le Shaykh Ḥasan as Saqqâf (traduction de son travail avec légers remaniements pour la syntaxe)

Les Salafs ont divergé concernant la vision d’Allah par notre maître Muḥammad (paix sur lui) la nuit d’Al Isrâ (voyage nocturne). La divergence sur cela s’est produite entre ‘Â`ishah et Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agréés) et d’autres en dehors d’eux.

En effet, la majorité des Ahl as Sunnah affirment la vision (d’Allah) le Jour de la résurrection. Toutefois, un groupe a divergé avec cela, notamment ‘Â`ishah, Mujâhid, Abû Ṣâliḥ as Samman, ‘Ikrimah, l’Imâm Bishr Ibn as Sarî al Afwah et d’autres. De même, les Mu’tazilites ont divergé. Ils prirent comme argument la parole d’Allah :

لَا تُدْرِكُهُ الْأَبْصَارُ وَهُوَ يُدْرِكُ الْأَبْصَارَ ۖ …ُ

« Les regards ne peuvent l’atteindre, cependant qu’Il saisit tous les regards… »

A propos de Sayyidah ‘Â`ishah, Al Bukhârî (8/606) et Muslim (1/159) rapportent qu’elle réfuta celui qui affirmait que notre maître Muḥammad (paix sur lui) a vu son Seigneur et ce, compte tenu de la portée générale de du verset {Les regards ne peuvent l’atteindre, cependant qu’Il saisit tous les regards.} et du verset suivant :

وَمَا كَانَ لِبَشَرٍ أَنْ يُكَلِّمَهُ اللَّهُ إِلَّا وَحْيًا أَوْ مِنْ وَرَاءِ حِجَاب…

« Il n’a pas été donné à un mortel qu’Allah lui parle autrement que par révélation ou de derrière un voile… »

Quant aux commentaires de certains expliquant qu’elle voulait infirmer la vision (d’Allah) dans ce bas monde (uniquement) et non dans l’au-delà, il n’y a aucune preuve de cela.

Quant à Mujâhid et Abû Ṣâliḥ as Samman, élève d’Abu Hurayrah (qu’Allah le très haut l’agréé), cela est rapporté d’eux par le Ḥâfiẓ Ibn Jarîr At Ṭabarî dans son Tafsîr (14/20/192-193) avec des chaînes de transmission authentiques et authentifiées par le Ḥâfiẓ (Ibn Ḥajar) dans Al Fatḥ (13/425). Il dit ici : « ‘Abd ibn Ḥumayd a rapporté selon ‘Ikrimah, d’une autre façon, le rejet de la vision. »

فقد روى عنهما الحافظ ابن جرير الطبري في تفسيره (-١٩٢/٢٠/١٤- ١٩٣) بأسانيد الصحيحة و صححه الحافظ في « الفتح »( ٤٢٥/١٣) و قال:  » و قد أخرج عبد بن حميد عن عكرمة من وجه آخر إنكار الرؤية

Pour l’Imâm Bishr Ibn as Sarî, qui fait partie des transmetteurs des six recueils de Ḥadîths, on trouve cela au niveau de sa biographie dans At Tahdhîb (1/394à – التهذيب ٣٩٤/١). Quant aux Mu’tazilites, qui font partie des groupes musulmans depuis l’époque des Salafs, ils affirment également cela et ça ne nécessite pas de preuve [étant donné que cela est célèbre]. De même, parmi ceux qui disent infirme la vision, nous comptons les Ibadites, les Imamites et les Zaydites.

Ibn at Taymiyyah al Harranî a dit dans Majmu’ al Fatawi (20/34) : « (…) et comme il est rapporté de certains Tâbi’ûn qu’Allah ne sera pas vu. Ils expliquèrent sa parole…

وُجُوهٌ يَوْمَئِذٍ نَاضِرَةٌ

« Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants »

إِلَىٰ رَبِّهَا نَاظِرَةٌ

« …qui regarderont leur Seigneur » (ou) « …qui attendront de leur Seigneur »

…par le fait qu’ils attendront la récompense d’Allah, comme cela est rapporté de Mujâhid et d’Abû Ṣâliḥ. » Fin de citation

في مجموع فتاوى ابن تيمية (٣٤/٢٠

« وَكَمَا نُقِلَ عَنْ بَعْضِ التَّابِعِينَ أَنَّ اللَّهَ لَا يُرَى وَفَسَّرُوا قَوْلَهُ : { وُجُوهٌ يَوْمَئِذٍ نَاضِرَةٌ } { إلَى رَبِّهَا نَاظِرَةٌ } بِأَنَّهَا تَنْتَظِرُ ثَوَابَ رَبِّهَا كَمَا نُقِلَ عَنْ مُجَاهِدٍ وَأَبِي صَالِحٍ

 Qu’Allah nous permette de comprendre.

Equipe Al Amânah

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close