La place du Hadîth dans la ‘Aqîdah (croyance)

Peut-on accepter le Hadîth Ahad (singulier) comme argument dans la ‘Aqidah ?

La grande majorité des Ḥadîths (propos attribués au Prophète) étant Aḥâd (singuliers), les savants de l’islam n’adoptent pas la même position concernant leur utilisation dans le domaine du dogme (croyance, foi, crédo) notamment. Voici ces positions résumées par le docteur Hasan Amdouni dans son ouvrage sur les fondements du droit (Usûl al Fiqh)  :

  • La « majorité » des savants de l’Islam n’accepte le Ḥadîth Aḥâd que pour les pratiques cultuelles (‘Ibâdât). Elle ne l’accepte pas pour le dogme (‘Aqîdah) puisqu’elle exige le Tawâtur (notoire).
  • Les Ḥanbalites l’acceptent pour le dogme s’il est confirmé par des chaînes saines (Sahîh).
  • Les Chiites imamites, Al Jubbâ`î, Ibn Dâwud az Ẓâhirî, Al Qâsânî et d’autres savants ont rejeté l’exécution et la prise en considération du Ḥadîth Aḥâd.

*******

Outre la divergence existante sur la question, on peut en effet s’interroger sur la pertinence de prendre en considération un Ḥadîth qui, de par sa singularité, ne peut nullement apporter la certitude quant à son information et qui, en outre, à de fort risque d’avoir été rapporté uniquement par le sens compris et non avec les termes exacts du Prophète. Aussi, est-il pertinent de le prendre en considération de manière générale comme source de la foi et comme source du droit ?

Est-ce raisonnable si, en outre, on exclut à travers lui des gens de la Ummah, les rendant égarés, les condamnant et les mettant à mort parfois ? Ne devrions-nous pas, à l’instar de l’attitude adoptée par de nombreux savants en matière de foi, être prudents quant à son utilisation dépendamment de sa portée ?

En d’autres termes, le Ḥadîth Aḥâd ne devrait-il pas avoir un rôle purement informatif ou, du moins, ne pas être pris en compte lorsque qu’il permet le Takfîr ou l’application d’un châtiment et d’une peine ? A ce titre, même si plusieurs savants ne sont pas de cet avis, le docteur Amdouni précise que la grande majorité des Ḥanafites rejette le Ḥadîth Aḥâd pour les peines légales (Hudûd).

Qu’Allah nous permette de comprendre.

Equipe La voie du Hanîf

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close