Le nom de l’ange de la mort

Le nom de l’ange de la mort en islam et l’influence des Isrâ`îliyât (récits judéo-chrétiens)

 

Plusieurs savants disent que l’ange de la mort se prénomme Izrâ`îl (Azrâ`îl)[1], mais quelle est la preuve de cela ?

Outre le fait que le Coran ne donne aucune précision sur le sujet, ce qui suffit à ne rien affirmer en la matière, il semble même qu’il n’existe en réalité aucun Ḥadîth fiable qui affirme que le nom de cet ange soit Izrâ`îl (Azrâ`îl). Le seul ayant rapporté cela est Wahb Ibn al Munabbih qui s’est appuyé sur ce qui se trouvait dans l’Ancien Testament et cela est rapporté par l’Imâm Abû Shaykh[2] dans son livre Al ‘Aẓamah. Ce dernier rapporte également cela selon l’Imâm Ash’ath Ibn Sulaym[3]. Ainsi, nous ne possédons aucune source, en priorité le Coran, permettant d’affirmer le nom de cet ange qu’il sera sûrement préférable de nommer “Malak al Mawt” (l’ange de la mort) comme cela est le cas dans le Kitâb de Dieu.

Rédaction LVDH

******

[1] Il semble que le plus ancien d’entre eux soit Abû al Layth as Samarkandî, savant Ḥanafite du IVe siècle. Parmi les Shâfi’ites, nous trouvons l’Imâm al Baghawî (savant du Ḥadîth) qui fut, semble-t-il, le premier dans cette Ecole. Par la suite, d’autres l’ont affirmé comme l’Imâm Abû Ḥayyân (au début Mâlikite, puis Ẓâhirite et enfin Shâfi’ite). Ajoutons que certains savants comme le Qâḍî Iyâḍ rapporte dans son livre Ash Shifâ le “consensus” sur ce point, mais nous rappelons qu’un consensus doit, dans ce cas notamment, se réaliser en s’appuyant sur un texte : quel est-il ?

[2] L’un des savants du Ḥadîth dans l’époque de l’Imâm Ad Dâraquṭnî.

[3] Savant du IIe siècle qui rapporte également ce qui se trouve dans l’Ancien Testament.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close