L’Enfer est-il éternel ?

Il semble que les avis aient été divergents sur la question. En effet, on attribue à la majorité des savants que l’Enfer ne fermera jamais ses portes et que les mécréants/dénégateurs n’en ressortiront jamais. Certains savants, à l’instar de l’imâm At Ṭaḥâwî, de l’imâm Al Ash’arî ou encore de l’imâm Ibn Ḥazm az Ẓâhirî rapportent même le « ijmâ’ » (consensus) sur la question. En effet, Dieu dit dans certains versets :

قَالَ الَّذِينَ اتَّبَعُواْ لَوْ أَنَّ لَنَا كَرَّةً فَنَتَبَرَّأَ مِنْهُمْ كَمَا تَبَرَّؤُواْ مِنَّا كَذَلِكَ يُرِيهِمُ اللّهُ أَعْمَالَهُمْ حَسَرَاتٍ عَلَيْهِمْ وَمَا هُم بِخَارِجِينَ مِنَ النَّارِ

« Et les suiveurs diront : « Ah ! Si un retour nous était possible ! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués » – Ainsi Dieu leur montra leurs actions ; source de remords pour eux ; mais ils ne pourront pas sortir du Feu.» [1]

إنَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ وَصَدُّواْ عَن سَبِيلِ اللّهِ قَدْ ضَلُّواْ ضَلاَلاً بَعِيدًا ـ إنَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ وَظَلَمُواْ لَمْ يَكُنِ اللّهُ لِيَغْفِرَ لَهُمْ وَلاَ لِيَهْدِيَهُمْ طَرِيقاً

« Ceux qui ne croient pas et qui pratiquent l’injustice, Dieu n’est nullement disposé à leur pardonner, ni à les guider dans un chemin ¤ (autre) que le chemin de l’Enfer où ils demeureront éternellement. Et cela est facile à Dieu.» [2]

Toutefois, lorsque l’on revient à d’autres versets, on remarque que l’on peut comprendre le contraire de ce qui est répandu. En effet, Dieu dit :

فَأَمَّا الَّذِينَ شَقُواْ فَفِي النَّارِ لَهُمْ فِيهَا زَفِيرٌ وَشَهِيقٌ ـ خالِدِينَ فِيهَا مَا دَامَتِ السَّمَاوَاتُ وَالأَرْضُ إِلاَّ مَا شَاء رَبُّكَ إِنَّ رَبَّكَ فَعَّالٌ لِّمَا يُرِيدُ

« Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots. ¤ Pour y demeurer éternellement (khâlidîna fîhâ) tant que dureront les cieux et la terre – à moins que ton Seigneur décide autrement – car ton Seigneur fait absolument tout ce qu’Il veut. » [3]

Or, en ouvrant les Tafsîrs (exégèses), on rapporte plusieurs paroles de Ṣaḥâbah et de Salaf affirmant que l’Enfer ne durera pas éternellement et que Dieu demandera aux anges de sortir tous les damnés de l’Enfer et ce, jusqu’à ce que l’on rapporte qu’Ibn Kathîr dise que l’on a rapporté d’eux des paroles étranges (car n’allant pas dans le sens de l’avis majoritaire susmentionné). Parmi eux, il y aurait Abû Dhâr al Ghifârî, ‘Abdullah Ibn Mas’ûd, Abû Hurayrah, ‘Abdullah Ibn ‘Abbâs, le Salaf Al Ḥasan al Baṣrî et d’autres.

De même, Dieu dit :

إِنَّ جَهَنَّمَ كَانَتْ مِرْصَادًا ـ لِلْطَّاغِينَ مَآبًا ـ لَابِثِينَ فِيهَا أَحْقَابًا

« L’Enfer demeure aux aguets, ¤ refuge pour les transgresseurs (Ṭâghûn). ¤ Ils y demeureront pendant des siècles successifs (Aḥqâb). » [5]

Ici, Dieu utilise le terme « Aḥqâb – أحقاب ». Or, en langue arabe, le terme « Ḥiqbah – حقبة » (qui est un dérivé) indique une période, un espace de temps, à propos duquel les arabes ont divergé quant à la durée. Toutefois, certains Mufassirûn (exégètes) ont expliqué qu’ici Dieu parlait de certains croyants qui ne resteraient qu’un temps en Enfer, fusse-t-il long, et en ressortiraient par la suite.

Cependant, Dieu utilise clairement dans ce verset le terme « Ṭâghûn » qui désigne, d’après le Coran (et même certains Hadiths), les Kuffâr (non-croyants) et non les croyants.

Ainsi, il est possible, d’après le Kitâb de Dieu, d’opter pour l’opinion affirmant la non-éternité de l’Enfer.

Que Dieu nous permette de comprendre.

Rédaction LVDH

******

[1] Coran (Al Baqarah 2/167)

[2] Coran (An Nisâ 4/167-168)

[3] Coran (Hûd 11/106-107). Notons que l’expression « Khâlidîn fîhâ » peut être utilisée pour exprimer une très longue durée.

[5] Coran (An Nabâ 78/21 à 23)

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close