Le Prophète fut-il ensorcelé ?

Plusieurs récits faisant notamment intervenir ‘Â`ishah affirment que le Prophète aurait été ensorcelé au point qu’il s’imaginait avoir des rapports intimes avec ses épouses ou qu’il hallucinait en imaginant avoir fait ce qu’il n’avait point fait.

Sans entrer dans l’étude des Ḥadîth avec leurs Asânîd (chaînes de transmission) et autres corollaires scientifiques, appliquons ici le premier critère d’acceptation de la Sunnah utilisé par les Ṣaḥâbah, comme nous l’avons vu dans plusieurs publications précédentes : confronter le Ḥadîth au Coran.

En appliquant cette méthode simple, cohérente et juste, voici les raisons pour lesquelles nous rejetons les récits affirmant que le Prophète (paix sur lui) fut ensorcelé :

Allah dit entre autres :

  • Sourate Al Isrâ (17), verset 47 :

نحْنُ أَعْلَمُ بِمَا يَسْتَمِعُونَ بِهِ إِذْ يَسْتَمِعُونَ إِلَيْكَ وَإِذْ هُمْ نَجْوَى إِذْ يَقُولُ الظَّالِمُونَ إِن تَتَّبِعُونَ إِلاَّ رَجُلاً مَّسْحُورًا

« Nous savons très bien ce qu’ils écoutent. Quand ils t’écoutent et qu’ils chuchotent entre eux, les injustes disent : « Vous ne suivez qu’un homme ensorcelé » »

  • Sourate Al Furqân (25), verset 8 :

أوْ يُلْقَى إِلَيْهِ كَنزٌ أَوْ تَكُونُ لَهُ جَنَّةٌ يَأْكُلُ مِنْهَا وَقَالَ الظَّالِمُونَ إِن تَتَّبِعُونَ إِلَّا رَجُلًا مَّسْحُورًا

« Ou que ne lui a-t-on lancé un trésor ? Ou que n’a-t-il un jardin à lui, dont il pourrait manger (les fruits) ? » Les injustes disent : « Vous ne suivez qu’un homme ensorcelé ». »

  • Sourate Ash Shu’arâ, verset 153-154 :

قَالُوا إِنَّمَا أَنتَ مِنَ الْمُسَحَّرِينَ ـ مَا أَنتَ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُنَا فَأْتِ بِآيَةٍ إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ

« Ils dirent : « Tu n’es qu’un ensorcelé. ¤ Tu n’es qu’un homme comme nous. Apporte donc un prodige, si tu es du nombre des véridiques ». »

  • Sourate Ash Shu’arâ, versets 185-186 :

قَالُوا إِنَّمَا أَنتَ مِنَ الْمُسَحَّرِينَ ـ وَمَا أَنتَ إِلَّا بَشَرٌ مِّثْلُنَا وَإِن نَّظُنُّكَ لَمِنَ الْكَاذِبِينَ

« Ils dirent : « Tu es certes du nombre des ensorcelés ; ¤ Tu n’es qu’un homme comme nous ; et vraiment nous pensons que tu es du nombre des menteurs. »

  • Sourate Al Qalam (68), verset 2 :

مَا أَنتَ بِنِعْمَةِ رَبِّكَ بِمَجْنُونٍ

« Tu (Muhammad) n’est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé. »

  • Sourate At Tûr (52), verset 29 :

فَذَكِّرْ فَمَا أَنتَ بِنِعْمَتِ رَبِّكَ بِكَاهِنٍ وَلَا مَجْنُونٍ

« Rappelle donc et par la grâce de ton Seigneur tu n’es ni un devin ni un possédé. »

  • Sourate At Takwîr (81), verset 22 :

وَمَا صَاحِبُكُم بِمَجْنُونٍ

« Votre compagnon (Muḥammad) n’est nullement fou (possédé). »

  • Sourate Saba (34), verset 46 :

قلْ إِنَّمَا أَعِظُكُم بِوَاحِدَةٍ أَن تَقُومُوا لِلَّهِ مَثْنَى وَفُرَادَى ثُمَّ تَتَفَكَّرُوا مَا بِصَاحِبِكُم مِّن جِنَّةٍ إِنْ هُوَ إِلَّا نَذِيرٌ لَّكُم بَيْنَ يَدَيْ عَذَابٍ شَدِيدٍ

« Dis : « Je vous exhorte seulement à une chose : que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu’ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Muhammad) n’est nullement possédé : il n’est pour vous qu’un avertisseur annonçant un dur châtiment ». »

Ajoutons encore le fait que dans la sourate Al Falaq (113), on comprend clairement que le Prophète demande Allah de le protéger contre le mal des sorciers.

Ainsi, en vertu de tous ces versets qui témoignent que le Prophète (paix sur lui) avait toute sa raison et que rien n’y portait atteinte, nous rejetons cette allégation afin de ne pas contredire le Coran explicite et de ne pas donner raison à ceux qui, désirant nuire à l’islam, accusèrent (ou accuseraient) le Prophète d’être un possédé et un ensorcelé.

En effet, dès lors que l’on admet que le Prophète ait pu, durant un laps de temps fut-il momentané, ne plus être conscient de ce qu’il faisait ou disait, alors on porte atteinte à la véracité du Coran, à l’intégrité de sa mission et à la probité du Messager. En outre, admettre cela laisse entrevoir la possibilité que cela ait pu se répéter dans le temps. Or, il est inadmissible qu’un Messager ayant une mission si importante de transmission ne puisse pas être prémuni contre tout ce qui pourrait entacher et contrevenir à cette dernière…

Qu’Allah nous permette de comprendre que le Coran doit être la référence ultime à toute réflexion.

Equipe Al Amânah

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close