Que faire si on ne peut recourir à l’Ijtihâd ?

Que faire si une personne estime ne pas avoir les compétences requises pour donner un avis en islam sur tel ou tel sujet ?

Une telle personne ira se renseigner auprès des gens qu’elles estiment être plus qualifiés qu’elle. Mais nous recommandons alors de multiplier le nombre de ses interlocuteurs sur une même question (notamment sur les sujets importants) et suivre, non pas une Ecole ou une tendance aveuglément, mais ce qui lui paraît le plus juste en utilisant son raisonnement et son esprit critique. Ainsi, il ne faudra pas qu’elle se contente de demander l’opinion à une seule personne de science (comme cela est souvent recommandé pour X ou Y raisons plus ou moins convaincantes), mais qu’elle demande à la personne son argumentation complète et qu’elle multiplie cela auprès de plusieurs personnes compétentes. Par la suite, elle examinera les réponses fournies et ira vers ce qui lui semble le plus cohérent. Il faudra donc qu’elle soit exigeante avec elle-même et qu’elle n’accepte rien sans un examen sérieux et une analyse réfléchie. Une fois son choix fait, elle suivra l’avis retenu, mais sans fanatisme et en pleine conscience qu’elle aura pu se tromper.

En conséquence, il s’agira pour elle de suivre ce qui lui semble le plus convaincant d’un point de vue argumentatif et non idéologique, car si Allah n’a pas donné à tout le monde une connaissance riche de l’islam, Il a donné à tous la raison et a appelé à son utilisation.

Rappelons-nous que le but n’est pas de déterminer qui a tort ou raison, car personne ne pourra jamais affirmer détenir la vérité absolue sur tel ou tel sujet ouvert à l’Ijtihâd. Le but est que les musulmans prennent conscience qu’avec l’esprit critique, la sincérité dans la recherche et l’exigence dans le questionnement, ils sont en mesure de sortir des carcans idéologiques et des aberrations du Fiqh attribuées à l’islam. Le but est d’ouvrir son esprit et de sortir du sectarisme qui mine la Ummah.

Quant à ceux qui souhaitent suivre une Ecole de droit, ils sont en droit de le faire si cela les rassure. Mais sans sectarisme, sans considérer que c’est la seule démarche juste et cohérente et sans suivi aveugle.

La vérité n’est pas et n’a jamais été l’apanage d’un groupe en particulier.

Qu’Allah nous permette de comprendre.

Equipe Al Amânah

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close