La Fatwâ (l’avis juridique) en islam

Ce que les gens oublient trop souvent en matière de Fatwâ se résume en 4 points :

  1. La Fatwâ, l’avis d’un savant sur une question juridique, n’est pas une Ḥujjah (preuve) en islam. L’avis en question n’a donc aucunement l’obligation d’être suivi par les musulmans. En revanche, ce que le musulman doit suivre c’est le Livre d’Allah et l’interprétation qu’il estime la plus juste après recherche et analyse critique.
  2. La Fatwâ est dépendante à son contexte et change avec le temps. Si le contexte change, la Fatwâ peut changer. De même, on ne peut pas prendre en compte des Fatwâ si on ignore le contexte dans lequel elles ont été prononcées.
  3. L’avis sur un sujet, pour qu’il soit pris en considération, doit être issu d’un Ijtihâd (d’un travail de réflexion sur les textes) et non du suivisme trop souvent aveugle de l’avis de tel ou tel. En effet, cela est même une condition posée par certains Uṣuliyyûn concernant les avis formant un « consensus », car l’avis n’a de valeur juridique que s’il est le fruit d’un Ijtihâd et non s’il est le résultat de la répétition de l’avis appris.
  4. La Fatwâ est l’avis d’un Homme (homme) qui donne une opinion juridique en se basant sur sa compréhension des textes de la Sharî’ah. Mais l’avis des hommes n’est pas la parole d’Allah. Leur compréhension peut donc être juste, injuste, vraie, fausse, partiale, partielle, influencé, résultant d’une apprentisasge dirigé, malhonnête ou honnête. Elle peut même être juste et très pertinente dans un contexte, mais totalement inadaptée dans un autre. Cela doit se penser et se réfléchir, et non être suivi aveuglément et bêtement par l’ensemble des musulmans.

Equipe Al Amânah

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close