Réflexion sur la ‘Awrah de la femme musulmane à l’époque du Prophète ?

REFLEXION SUR LA ‘AWRAH DE LA FEMME MUSULMANE A L’EPOQUE DE LA REVELATION : LES HOMMES ET LES FEMMES S’ABLUTIONNAIENT ENSEMBLE !

Cette réflexion trouve sa légitimité dans ce qui est rapporté dans plusieurs recueils de Ḥadîths concernant le fait que les hommes et les femmes à l’époque du Prophète effectuaient les ablutions ensemble dans le même récipient. Or, chacun sait que l’accomplissement des ablutions nécessite forcément, pour la femme notamment, de découvrir ses oreilles, ses avant-bras, ses chevilles ou encore sa chevelure.

Nous allons donc évoquer ci-après les différentes versions du Ḥadîth utiliser dans ce sujet.

Ibn al Qaṭṭân (entre autres) rapporte dans Aḥkâm an Naẓâr (p. 169) un Ḥadîth jugé « sain » (Ṣaḥîḥ) d’après ‘Abdullah ibn ‘Umar qui aurait dit :

كان الرجالُ والنساءُ يتوضَّؤون في زمنِ النبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم في الإناءِ الواحدِ جميعًا وفي روايةٍ كنا نتوضَّأُ نحن والنساءُ على عهدِ رسولِ اللهِ من إناءٍ واحدٍ نُدْلِي فيه أيديَنا

« Les hommes et les femmes faisaient les ablutions à l’époque du Prophète (paix sur lui) ensemble dans l’unique récipient. » Dans une autre version, ‘Abdullah ibn ‘Umar dit : « Nous faisions les ablutions, nous et les femmes, à l’époque du Messager dans un récipient unique et on plongeait nos mains dedans. »

Dans la version que l’on trouve dans le Muwaṭṭâ de Mâlik, ‘Abdullah ibn ‘Umar disait :

وَحَدَّثَنِي عَنْ مَالِكٍ عَنْ نَافِعٍ أَنَّ عَبْدَ اللَّهِ بْنَ عُمَرَ كَانَ يَقُولُ إِنْ كَانَ الرِّجَالُ وَالنِّسَاءُ فِي زَمَانِ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ لَيَتَوَضَّئُونَ جَمِيعًا

« Certes, les hommes et les femmes à l’époque du Messager d’Allah (paix sur lui) faisaient les ablutions ensemble (Jamî’an). »

Dans le Musnad de l’Imâm Aḥmad (8/108), on apprend, d’après une chaîne qualifiée de Ṣaḥîḥ, que ‘Abdullah ibn ‘Umar disait :

أنَّ الرجالَ والنساءَ كانوا يَتوَضَّؤونَ على عهدِ رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ من الإناءِ الواحدِ جميعًا.

« Les hommes et les femmes, à l’époque du Messager d’Allah (paix sur lui), faisaient les ablutions dans un seul récipient ensemble (Jamî’an). »

Le sens de toutes ses versions est résumé dans celle qualifiée de Ṣaḥîḥ d’Ibn Khuzaymah (1/63), où il est dit :

أخبرنا أبو طاهر نا أبو بكر نا محمد بن عبد الأعلى الصنعاني نا المعتمر قال سمعت عبيد الله عن نافع عن عبد الله: أنه أبصر إلى النبي صلى الله عليه وسلم وأصحابه يَتَطَهَّرُونَ، وَالنِّسَاءُ مَعَهُمُ. الرِّجَالُ وَالنِّسَاءُ مِنْ إِنَاءٍ وَاحِدٍ كُلُّهُمْ يَتَطَهَّرُ مِنْهُ.

« Abû Ṭâhir nous a informé selon Abû Bakr, selon Muḥammad ibn ‘Abd al A’lâ as Ṣan’ânî, selon Al Mu’tamir, selon ‘Ubaydullah, selon Nâfi’ que ‘Abdullah vit le Prophète (paix sur lui) et ses Compagnons se purifier et les femmes avec eux. Hommes et femmes se purifiaient tous dans un seul (grand) récipient. »

Al ‘A’ẓamî a dit : « Son Isnâd (chaîne) est Ṣaḥîḥ. »

La version d’Al Bukhârî selon ‘Abdullah ibn ‘Umar est la suivante :

كان الرجالُ والنساءُ يَتَوَضَّؤُونَ في زمانِ رسول الله صلَّى اللهُ عليه وسلَّم جميعًا

« Les hommes et les femmes faisaient les ablutions, à l’époque du Messager d’Allah (paix sur lui) ensemble (Jamî’an). »

Dans la version d’Abû Dâwud présente dans ses Sunan et sur laquelle il s’est tu, sachant qu’il dit dans sa missive aux habitants de la Mecque (Risâlah li ahli makkah) que tout ce sur quoi il ne se prononce pas est jugé bon, ‘Abdullah ibn ‘Umar a dit :

كان الرجال والنساء يتوضئون في زمان رسول اللهِ صلى الله عليه وسلم قال مسدد من الإناء الواحد جميعا

« Les hommes et femmes faisaient les ablutions au temps du Messager d’Allah (paix sur lui). Musadad a précisé : “à partir d’un seul récipient ensemble (Jamî’an).” »

Face à ces éléments tirés de la Sunnah attribuée au Prophète et informant sur le fait que des femmes accomplissaient leurs ablutions à côté d’hommes, et donc qu’en l’absence de texte démontrant le contraire, on comprends que certaines femmes musulmanes de cette époque ne voyaient visiblement pas d’inconvénient à découvrir notamment leur chevelure devant des hommes étrangers.

Evidemment, les partisans d’une ‘Awrah très restreinte de la femme ont tenté d’orienter la compréhension de ces récits afin qu’ils aillent dans leur sens. Mais, sans entrer dans leurs arguments et contre-arguments qui alourdiraient ce post, notre analyse permet de conclure que leur raisonnement est très instable voire incohérent.

A bon entendeur…

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close